Voici les cinq « artistes » déchus devenus « blogueurs »

Le monde est en pleine expansion, la technologie évolue et nous gave tous les jours de ses précieux bijoux tels les  Ordinateurs, téléphones portables, tablettes etc. Un avantage technologique qui n’est pas sans conséquence, car grâce à ces gadgets des métiers connexes ont également vu le jour et connaissent pour certains une évolution remarquable, c’est le cas du blogging. Un métier jadis respecté, mais qui aujourd’hui est tout simplement galvaudé par une catégorie de personnes, oui celle qui se dit avoir la science infuse ou encore qui se considère tout simplement comme le nombril du pape.

Dans cette chronique nous nous intéressons à ces ‘’experts’’ de la critique pour la critique. Comme vous l’avez remarqué nous parlerons de ces « artistes » déchus devenus « blogueurs ». Le titre est fort? Non je ne pense pas, si l’on s’en tient aux souffrances que ces « savants du dimanche » infligent quotidiennement aux artistes en décrédibilisant leurs œuvres . Avant toute chose il est important de préciser que cet article dont certains appelleront brouillon (c’est de leur droit le plus absolu) n’est pas à tête chercheuse, c’est juste l’avis d’un citoyen outré par un certain nombre de chose. Ne posez pas la question de savoir pourquoi les guillemets sur artistes et blogueurs, c’est tout simplement parce que leur carrière en tant artiste ou blogueur pourrait susciter plusieurs interrogations.

Il vous est arrivé au moins une fois dans la vie de lire un article au point de vous interroger sur la « méchanceté » qui animerait son auteur lors de sa rédaction ? Oui j’en suis certain. C’est donc une chose qui ne devrait en aucun cas vous surprendre, car l’auteur d’un tel article serait animé de frustration et rancœur face à une carrière reluisante toute contraire à la sienne à son époque,si jamais il en avait une. Des blogueurs de cet acabit ont souvent eu des carrières éphémères, comparable à un battement de cils.

A mon humble avis il faut la critique pour faire évoluer les choses, mais de là à critiquer pour ternir l’image d’un artiste ou tout simplement pour se faire quelques nouveaux followers ne saurait me traverser l’esprit. Malheureusement il y en a qui sont passés maître dans l’art de la critique pour la critique. Je vous propose donc le classement des cinq « artistes » déchus devenus « blogueurs ».

 

5e  Diosky Moresmo

 

Un mec calme et réservé et rigoureux quand il s’agit de l’écriture. Auparavant rédacteur chez Chap Chap Magazine, ensuite contributeur chez www.arthurhimins.com et aujourd’hui CEO de www.toposdukwat.com, le mec ne fait pas d’économie quand il s’agit de l’emploi des mots péjoratifs lorsqu’il fait une analyse sur un sujet donné. Il avait d’ailleurs rédigé un article sur l’annonce de Tenor au PAPOSY. Un article amplement relayé sur la toile, vous pouvez le lire ici. Personnellement j’avais pas partagé l’avis de Diosky car il avait énuméré des arguments ma foi très légers pour étayer de telles idées. Que vous soyez d’accord ou non, le mec vous dira à la fin JaiFini. Cependant combien d’entre vous savent qu’il fut une époque ou Diosky chantait? Oui il était « artiste », regardez bien j’ai mis les guillemets hein. Son chant était tellement basique qu’on se croirait en pleine répétition de nos bouts de chou de la maternelle, heureusement la présence de Salatiel sur l’un de ses titres aura permis de limiter les dégâts. En tout cas  regardez son clip en dessous.

 

4e    TNK

Rédacteur chez www.lauradavemédia.com, j’apprécie sa plume. Il a cette facilité à mieux détailler les faits et à enjoliver certaines situation. Il sait également être dur oui dur au point d’en déplaire. C’est à cet instant que je ne l’apprécie pas vraiment. Parfois sévère envers certains artistes au point où l’on se demande s’il oublie avoir lui-même été artiste, et surtout pas des plus étincelant. On peut pourtant faire une critique tout en évitant de heurter les sensibilités. Mollah tu es bon, mais faut parfois baisser ta dose de critique. Entre-temps je vous laisse avec l’un de ses titres que je vous invite à écouter. Un an après sa mise en ligne, la chanson totalise 111 vues. C’est souillant hein!

 

 

3ème  Charly Neros

Vous le connaissez certainement pour ses sorties quelques fois boiteuses. Rédacteur et Co-Fondateur chez BatoBesse, il ne passe pas par quatre chemins pour dire ce qu’il pense même si des fois il manque de tact. C’est un peu le genre de gars adepte du « jemenfoutisme », d’ailleurs sont hashtag en dit long « venez me taper ». Un jour on va te taper molah, même comme Georges Breezy t’avait loupé. On a encore souvenance de son article à polémique rédigé sur l’artiste Georges breezy que vous trouverez ici. Il n’avait pas du tout été tendre envers l’artiste, même si l’on y a quand même décelé quelques vérités. Mais il oublie que lui-même ne faisait pas mieux en tant que « artiste ». Il nous pondait des chansons hors gamme, un véritable supplice de les écouter. Une souffrance auditive pour nos oreilles. Voici l’un de ses titres, faites-vous votre idée. Waaarrr Jusqu’à le gars chantait pour Samuel ETO’O kiakiakiakia

 

 

2ème   Bile fred

Rédacteur et membre fondateur chez www.kamerurbain.com, c’est l’un des mecs vrais dans ce game, même si quelques fois il n’est pas droit dans ses bottes. lol

N’allez pas me demander les raisons qui peuvent conduire à un tel changement, après tout c’est du business noorr. Quand le gombo est bien gluant,c’est bon pour la santé. Reconnu pour sa grande gueule, il se fait d’ailleurs appelé «Monsieur polémique », tout comme il ne manque pas de marteler quand il le faut qu’il est le premier youtubeur camerounais. Ça aussi c’est à vérifier. Doté d’une belle plume il ne manque jamais l’occasion de tirer à boulet rouge sur une œuvre musicale qu’elle soit bonne ou pas. C’est le genre de mec qui pense toujours avoir raison. Parfois faits à la va vite, ses articles que certains considèrent des fois « à tête chercheuse », sont quelques fois truffés de coquilles. Adepte de la critique exagérée des œuvres musicales pourtant mauvais rappeur à la base, il a vite fait d’abdiquer. Vous n’avez qu’à écouter un de ses titre pour avoir la tête sous le même bonnet que moi. Jetez un coup d’œil en dessous. Attention à vos oreilles c’est du rap pré amateur !

 

1er   Atome

CEO de www.voilamoi.com, l’une des plates-formes de musiques urbaines les plus connus au Cameroun, Atome est celui-là que je respecte pour ses brillantes idées( projet communauté spéciale, projet Mon pari 2019) Mais cependant c’est le mec qui croit avoir la science infuse, tout ce qu’il dit doit être gobé comme parole d’évangile. Atome c’est celui-là qui a toujours raison et qui connait tout. Quand il apporte sa critique sur une œuvre musicale, parfois elle est acerbe au point où l’on pourrait se demanderait s’il ne lui règle pas son compte. Le dernier en date que j’ai relevé est l’article rédigé sur la sortie du titre My lover de Daphné que vous trouverez ici. Allez juste lire les commentaires sous cet article pour comprendre que c’est pas juste pour du fun. Pas tendre envers les artistes au point où certains ne manquent d’évoquer sa carrière éphémère d’« artiste ». C’est le cas de Franko qui ne l’avait pas du tout loupé à ce sujet. La suite on la connait tous, comme par miracle ses chansons ont disparu de sa chaîne Youtube. Mais je vous ai réservé un petit cadeau. Savourez !

 

Dans cette industrie musicale qui évolue de façon exponentielle, nous sommes appelés à travailler en synergie   pour favoriser l’émergence réelle de notre musique. Pour cela la critique est incontournable, mais tâchons à y mettre la manière, une critique constructive. Arrêtons de ternir l’image de nos artistes juste par soif aigu de followers. Le blogging peut réellement contribuer à l’essor de notre musique, comme c’est le cas au Nigeria. protégeons nos artistes, vantons leurs œuvres, critiquons aussi mais en mettant la pédale douce. Dans cette lancé je ne manquerai pas de féliciter le porteur Festirock porté principalement par le blogueur Arthur Himins et compagniequi au delà de faire des critiques constructives, promeut le Rock au Cameroun. Maintenant que chacun y va de son commentaire.

Facebook Comments
A propos gabriel
Journaliste, blogueur CEO à mboabuzz.com
%d blogueurs aiment cette page :