Cœur d’Ira: du don à l’espoir, la soirée fut belle

L’association Cœur d’Ira a organisé un gala de charité baptisé Du don à l’espoir. L’événement s’est déroulé samedi dernier, 8 septembre 2018 au castel hall de Douala. Il avait pour ambition de redistribuer aux nécessiteux les dons collectés en semaine. Derrière un sourire sincère, se cache de l’espoir et c’est dans cette optique que cœur d’ira compte apporter aux multiples enfants dans le besoin du nécessaire ( infrastructurel, éducatif en passant par le nutritif).

                                                     Cœur d’Ira: présentation

Cœur d’ira est une association à but non lucratif qui oeuvre dans le social. Créée en 2016, elle a pour but de promouvoir l’assistance aux orphelins, malades, prisonniers, sourds-muets et aux femmes enceintes en difficulté. C’est dans cette optique que l’association a mis sur pied des actions afin de collecter des dons pour redistribuer aux personnes dans le besoin.
Pour cette année, une semaine d’activités éducative, culturelle, sportive et une soirée de gala ont été organisées en vue de sensibiliser les uns et les autres sur le besoin d’assister ces enfants.

                                                       Déroulé de la soirée

Il était 20h lorsque les premiers convives franchissement le seuil de la somptueuse salle du castel hall de Douala. Au programme, plusieurs articulations parmi lesquelles les intermèdes, la présentation de l’association, de ses œuvres, levée de fonds sans oublier les prestations d’artistes.
Max Ngamo a assuré la présentation. Tout a débuté aux environs de 22h par une séance de Karaté, présentée par les tous petits. Ils n’ont pas omis de rappeler que le Karaté est un sport qui permet de garder la forme tout en garantissant une meilleure circulation sanguine.
                   Kency a commencé sa prestation par son titre Pépito. Figama a continuer avec Ça va aller. Le temps d’une pause avec Toto du Cameroun a permis à la présidente fondatrice de Cœur d’ira de se préparer pour son allocution.
Après avoir présenté l’association, elle a suivi par le bilan des activités qui sont très appréciables jusqu’ici. Elle a également évoqué entre autres: la visite des orphelinats dans la ville de Douala, à la prison centrale de Douala… L’organisation de la soirée Noël en cœur chaque décembre Ils ont besoin de nous,l’artiste J-Jack l’a rappelé à l’assistance puis Stephane Akam est venu bercé les cœurs avec son titre Che woue. Le groupe de danse La Rose noire a détendu l’atmosphère avec ses pas de danse et Stephane Dipita à fait un one man show très éducatif. Un autre moment fort de la soirée, c’est le passage de Cabrel Nanjip qui a mis une ambiance de ouf si bien qu’à la fin de son sketch, il a remis ses motivations à un enfant de l’orphelinat Saint Jean de Deido. Après lui, la levée des fonds à suivi. L’assistance a été bien généreuse. Lily Swagga a clôturé le chapitre artistique.

Au final, les trois responsables d’orphelinats et leurs enfants ne sont pas rentrés bredouille. Les partenaires parmi lesquels Alubassa, les brasseries du Cameroun via la marque Top, U-Fresh, Soticam et bien d’autres… ont mis les mains dans la pâte pour alléger le poids. Gobelets, packs de différentes sociétés, savons etc…ont été remis à chaque délégation.

Rappelons que l’association porte la signature d’une dame de cœur au nom de Irène Elimbi Moukoudi, épouse Mingole et mère de six enfants. Présidente fondatrice de l’association caritative Cœur d’ira qui oeuvre pour l’amélioration des conditions de vie de la couche sociale défavorisée, elle bataille afin que Cœur d’Ira soit internationale. Déjà que son travail n’est pas vain car la prochaine édition se fera en partenariat avec la commune d’arrondissement de Douala 1er, a confié la représentante du maire de cet arrondissement. Preuve que le projet avance. Elle peut donc espérer continuer ses actions en donnant du sourire aux nécessiteux. Le rendez-vous a été pris pour l’année prochaine.

Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :